dimanche 2 mars 2014

fading, always.


Je ne sais pas si le voile blanc sur les photos est dû à une trop grande quantité de lumière sur une pellicule un peu trop sensible... mais j'aime assez l'effet que ça donne, surtout sur la première.

Djanet, décembre 2013. Sahara algérien.

1 commentaire:

Petra a dit…

Je pense.....sometimes in the sahara things are there but not visible for our eye. Sometimes the camera see these things and alors....c'est magique :)
bisous!